Vladimir

Skoda

Né en 1942 à Prague. Formé au métier de tourneur-fraiseur, il étudie le dessin et s’intéresse à la peinture.

En 1968, il vient en France, il délaisse la peinture et commence la sculpture. Il étudie à l´École des Arts Décoratifs de Grenoble et plus tard dans l´atelier César à l´École Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris. Dans les années 1973-1975, il séjourne à la Villa Medicis de Rome et crée une série de sculptures de fil de fer. Dès 1975 il amorce ses premiers travaux à la forge qui se concrétisent par la réalisation de sculptures monumentales. En 1979 Vladimir Skoda crée l´œuvre monumental Horizontal-vertical pour le symposium « Situation 1 » à Regensburg et il commence à exposer en Europe.

Exposition de Vladimir Skoda et Marc Van Cauwenbergh du 11 Septembre au 29 Octobre 2016
Consultez le dossier de presse 

Des œuvres de Vladimir Skoda vous intéressent ?

Contactez nous
Après son exposition personnelle au Musée d´Art Moderne de la Ville de Paris en 1987 où il présente une série de boules forgées intitulée de l´intérieur, en 1988, après une longue pratique de la forge, une sphère parfaite apparaît dans son travail. Cette forme d’énergie réveillée dans l’acier par la chaleur a empêché Vladimir Skoda de voir la forme précise d’origine de la pièce qu’il était en train de travailler. Il a ensuite évolué progressivement vers la forme sphérique. Il commence également à intégrer dans ses sculptures en acier d’autres matériaux métalliques, en utilisant par exemple des éléments en cuivre, dont il travaille la surface par polissage ou, au contraire, en les gravant. Il passe d’un noir absorbant à une surface lisse, jusqu’à la sphère poli-miroir qui réfléchit et nous transmet l’image de l’espace extérieur transformé. Vladimir Skoda crée ses premières sculptures avec la surface réfléchissante en 1991 et un an plus tard, il les présente à son exposition personnelle aux Moulins Albigeois à Albi. En 1994, Vladimir Skoda s’inspire du mouvement du pendule et en 1995, il présente sa première œuvre sur ce sujet, dénommée Hommage à Foucault, à l´exposition Constellations à la Galerie Rudolfinum à Prague. En 1999, son œuvre badria au sujet de pendule est présenté à l´exposition “Cosmos: du romantisme à l´avant-garde” au Musée des Beaux -Arts de Montréal.